Archives par mot-clé : Web2.0

Médecine et Web2.0 au MEDEC

Au MEDEC se tenait une conférence concernant Web2.0 et médecine : vous trouverez un résumé sur BioGeekBlog ou le blog de Denise Silber, et la présentation de Philippe Eveillard (Nephrohus) est sur SlideShare, en deux versions ; il y est question de partage (favoris, références bibliographiques, vidéos…), de flux RSS, de wikis, de blogs :


Via Grange Blanche

Imagerie rétinienne en 3D sur YouTube

Trouvées par hasard sur YouTube, quelques pathologies représentées en 3D grâce à l’un des nouveaux OCT, dits « Spectral-Domain » (Topcon) :

  • Drusen :
  • Décollement de l’épithélium pigmentaire :
  • Syndrome de traction vitréorétinienne :
  • Membrane épi-rétinienne :
  • Trou maculaire :

Si la représentation de l’OCT en 3D ne nous apporte pas forcément grand chose pour porter un diagnostic, ces images sont probablement plus parlantes pour les patients, en plus d’être jolies !

J’en profite pour vous signaler l’existence d’un site en français dédié à la Tomographie en Cohérence Optique : oct-ophtalmo.fr

Twitter a-t-il un intérêt ?

Jusqu’alors, je ne voyais pas grande utilité à un service lancé en 2006 nommé Twitter, partageant d’ailleurs l’avis de certains autres blogueurs (lire par exemple ce qu’en disait en mai 2007 Pierre Chappaz sur KelBlog).

Pour ceux qui n’en ont jamais entendu parler, Wikipedia explique que

Twitter est un outil de réseau social et de microblogging, qui permet à l’utilisateur de signaler à son réseau « ce qu’il est en train de faire ».

On appelle ces updates des tweets (gazouillis en anglais). La particularité des tweets : ils sont courts, d’une longueur maximale de 140 caractères, ce qui permet de mettre à jour son Twitter de manière brève et spontanée.

Par contre, au sein d’une communauté, cet outil peut être d’une grande utilité pour faire circuler une information rapidement. En effet, une fois inscrit, il est possible de « suivre » les messages d’un autre utilisateur (éventuellement de lui répondre), mais surtout de les recevoir sur un client de messagerie instantané ou son téléphone portable (sous forme de SMS).

J’ai donc testé le système pour la Fédération Rétine, en créant un utilisateur nommé fedret.
Après vous être enregistrés, puis connectés, vous verrez apparaitre, en consultant la page twitter.com/fedret, en haut à gauche, une case « Follow » sur laquelle il suffit de cliquer pour recevoir les prochaines notifications : c’est dans les paramètres de votre compte qu’il est facile de choisir comment elles doivent vous parvenir (SMS sur votre portable ou messagerie instantanée).

Impossible alors de ne plus être au courant des nouvelles et modifications de dernière minute !

NB : Uri Ginzburg, pédiatre et blogueur, proposait également quelques autres applications de Twitter en médecine.

En savoir plus : un guide très complet sur le blog de Caroline Middlebrook (en anglais).

Médecine et Web2.0 dans le Quotidien du Médecin

Le Quotidien du Médecin consacre un dossier à la « médecine 2.0 » :

Blogs, wikis, forums, monde virtuel (le fameux Second Life)… : le Web collaboratif 2.0 offre aux médecins de nouveaux outils pour l’information et l’enseignement, le partage d’expériences et de conseils, le travail en réseau… « Le Quotidien » fait l’état des lieux de cette médecine 2.0, laboratoire pour la pratique de demain auquel participent déjà de nombreux professionnels. L’un d’entre eux y voit « une évolution majeure de la relation entre le médecin, le malade et la maladie ».

Au sommaire :

Ce blog n’y est pas mentionné… mais les sites (francophones) cités sont effectivement intéressants pour qui s’intéresse au sujet :

Il y est également annoncé une conférence durant le MEDEC (dans le cadre du Congrès Informatique et NTIC Santé 2008), jeudi 20 mars , 16 h – 17 h 30 : « Médecine 2.0 : les outils communautaires au service de la médecine »…

Source : Newsletter SearchMedica (voir le billet du 14 juin 2007 à ce sujet)