Archives du mot-clé recherche clinique

Recherche clinique et Web2.0

Investigateur dans de nombreux essais cliniques (et ce n’est pas ce qui manque en ophtalmologie actuellement : voir mon billet précédent par exemple), je ne peux que saluer l’initiative du CenGEPS (Centre National de Gestion des Essais de Produits de Santé) et de la FHF (Fondation Hospitalière de France) qui lance une vaste campagne d’information sur la recherche clinique. Si des patients mieux informés se prêteront plus volontiers à ces essais (une enquête récente faisait état de plus de 50% des sondés qui refuseraient de participer), espérons qu’elle fera oublier le terme de « cobayes » encore trop souvent employé (et notamment par un grand nombre de médias ayant relayés l’information comme TF1 ou Le Figaro !).

A côté d’outils « traditionnels » (affiches, dossier et communiqué de presse), cette campagne utilise toutes les ressources d’internet et du web2.0 : outre le site notre-recherche-clinique.fr, elle utilise aussi Twitter, Facebook et NetVibes, les images sont publiées sur Flickr et les vidéos partagées sur DailyMotion.
Par ailleurs, les patients sont incités à être actifs, grâce à un moteur de recherche des essais en cours de recrutement en France (plus « abordable » que celui de l’AFSSAPS) et à la possibilité d’abonnement à des alertes par email...

Prochaine étape : un dispositif comparable pour l’information de nos confrères (qui jouent parfois un rôle non négligeable certainement dans le refus de certains patients) ?
Est-il possible en France d’aller encore plus loin, à l’image de PatientsLikeMe (où un patient peut renseigner son profil avec des détails sur son état de santé, à partir duquel peut lui être directement proposé de participer à un essai) ?

Pour en savoir plus (et découvrir par la même occasion ces blogs intéressants si ce n’est déjà fait !): La Santé dans la Cité, SuperGelule, Le Blogule Rouge, BioGeekBlog, Le blog de la santé.

Comparaison Macugen et triamcinolone, en association avec PDT (VERITAS) : problème de puissance…

Il y a un an environ, une nouvelle publiée par Ophthalmology Times Europe (OTE) laissait entendre qu’il n’y avait « pas de différence entre Macugen et triamcinolone » (associés à la photothérapie dynamique) en traitement de la DMLA exsudative… et que l’essai qui comparait les deux associations avait été arrêté précocément (sans précision sur le motif de cet arrêt prématuré, dont on pouvait donc penser qu’il s’agissait justement de l’absence de différence entre les deux traitements…) :

No difference between Macugen and triamcinolone
14 June 2007 – Ophthalmology Times Europe

A study, which was halted before the completion of enrolment, failed to demonstrate any difference in the visual outcomes or safety concerns in patients with neovascularization secondary to age-related macular degeneration (AMD) who were treated with photodynamic therapy (PDT) in combination with either intravitreal injections of Macugen (pegaptanib sodium) or triamcinolone, according to a presentation at this year’s meeting of the Association for Research in Vision and Ophthalmology (ARVO) […]

Dans un article du 18 juin, OTE revient sur cet essai (« VERITAS ») : en fait, ce serait en raison des résultats des études du Lucentis qu’il aurait été arrêté, et non par manque d’efficacité du Macugen par rapport à la triamcinolone.
L’absence de différence significative entre les deux groupes peut alors tout simplement s’expliquer par le manque de puissance de l’étude (puisque seulement un tiers de l’effectif initialement prévu a été inclus)… ce d’autant que les groupes ne sont pas comparables au départ !

Outre qu’aucune conclusion ne peut être tirée de l’étude VERITAS, cet exemple rappelle également que les résultats d’essais doivent toujours être analysés avec précaution
Continuer la lecture de Comparaison Macugen et triamcinolone, en association avec PDT (VERITAS) : problème de puissance…

Le prochain traitement de la DMLA sera-t-il un collyre ?

Après les traitements par laser, thérapie photodynamique puis injections intra-vitréennes, l’avenir dans la prise en charge de la DMLA pourrait être un collyre. En effet, parallèlement au développement d’OT551 (Othera), au moins deux autres laboratoires travaillent sur cette voie d’administration.

  • Comentis (ex-Athenagen) lance un essai de phase II avec un inhibiteur des récepteurs nicotiniques à l’acétylcholine (ATG3) :

    CoMentis Initiates Phase II Clinical Trial for AMD Eye Drop Therapy
    South San Francisco, CA – April 10, 2007–CoMentis, Inc. (formerly Athenagen), a privately held biopharmaceutical company, announced today the initiation of a Phase II clinical study of ATG3, the company’s topical eye drop therapy for neovascular age-related macular degeneration (NV-AMD). A proprietary ophthalmic formulation of mecamylamine, ATG3 is an antagonist of the nicotinic acetylcholine (nACh) receptor pathway that mediates angiogenesis. The drug was developed to effectively penetrate into the retina and choroid following topical eye drop administration.

    This Phase II study is a double-masked, randomized, placebo-controlled clinical trial designed to evaluate the safety and efficacy of ATG3 in patients with NV-AMD (also known as “wet’ AMD). Approximately 330 patients will be randomized to one of three treatment groups, administered by eye drop twice daily: two different doses of ATG3 or placebo. One eye per patient will receive the study treatment. All patients will be treated for up to 48 weeks, during which time they will be monitored for safety, tolerability and efficacy assessments. Patients will be assessed for change in visual acuity and macular thickness using ocular coherence tomography.
    “In January we completed our Phase I study of ATG3 in healthy volunteers and found excellent ocular safety following eye drop administration,” said Henry Hsu, M.D., Chief Medical Officer of CoMentis. “We are very pleased to begin this international Phase II study as planned, and expect to have interim (six month) efficacy data by mid-2008. ATG3 could be the first topical angiogenic treatment for AMD and if approved, would compliment current therapies which require injection directly into the eye.” Inhibition of the nicotinic acetylcholine (nACh) receptor pathway, which was discovered at Stanford by two of CoMentis’s founding scientists, also down regulates vascular endothelial-derived growth factor (VEGF) dependent angiogenesis. Studies in animal models have demonstrated excellent penetration of the proprietary ATG3 formulation to the retina and choroid following eye drop application as well as reduction of new blood vessel growth in the eye.

  • Targegen développe un inhibiteur de kinases (TG100801) :

    TargeGen Announces Successful Completion of Phase I Clinical Trial Of Topical AMD Drug TG100801
    San Diego, CA – Feb. 27, 2007 – TargeGen, Inc. has announced that the Company has completed a single-center Phase I clinical trial of TG100801 in 42 healthy volunteer subjects. TG100801 is a small molecule, topically applied (eye drop), multi-target kinase inhibitor that is being developed for the treatment of macular degeneration and other debilitating diseases of the eye. Preliminary results from this Phase I study suggest that TG100801 is well tolerated in humans at the low and high doses tested when applied topically twice daily for 14 days. Final study results are expected by the end of April 2007. TargeGen currently plans to initiate Phase II clinical trials in wet age-related macular degeneration (AMD) patients in mid-2007.

    TG100801, applied daily in eye drop form, is designed to suppress disease related edema, angiogenesis and inflammation simultaneously. Edema, angiogenesis and inflammation are pathological hallmarks of AMD, diabetic macular edema (DME) and proliferative diabetic retinopathy (PDR). Currently approved therapies for macular degeneration require repeated injection into the eye.

    “The successful completion of this ‘first in human’ safety study with TG100801 represents a meaningful milestone for TargeGen and sets the stage for the near term initiation of human efficacy trials. We remain very optimistic about the potential for demonstrating efficacy in humans in the near future,” stated Peter G. Ulrich, President, CEO and Co-Founder of TargeGen.

Sources : http://www.athenagen.com/index.php?/athenagen/press_releases/43/
http://www.targegen.com/news022707.htm

Présentation du CIC / CMR des Quinze-Vingts (SFO 2007)

Présentation faite tout à l’heure à la Société des Infirmières de France en Ophtalmologie (accueillie par la SFO) du Centre d’Investigation Clinique / Centre de Référence des Dystrophies Rétiniennes Héréditaires du CHNO des Quinze-Vingts :


Ces fichiers sont à votre disposition pour une utilisation personnelle (consultation) :
aucun élément ne peut être diffusé sans mon autorisation.
N’hésitez pas à me contacter pour toutes questions.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter sur le site de la Fédération Rétine de Paris le « Livret du CIC« , qui résume les critères d’inclusion des études actuellement en cours.

Présentation au symposium Zeiss, SFO 2007

Il m’avait été demandé d’y parler de recherche en Rétine, et de ce que l’OCT pouvait y apporter… en 10 minutes (d’où certains raccourcis et la non exhaustivité !) :


Ces fichiers sont à votre disposition pour une utilisation personnelle (consultation) :
aucun élément ne peut être diffusé sans mon autorisation.
N’hésitez pas à me contacter pour toutes questions.

Pour d’autres informations, je vous signale l’existence du site internet du « club des utilisateurs Zeiss » : www.zclub.fr